Le but de cette page est de vous faire découvrir une technique photographique simple de prise de vues permettant de restituer fidelement l'effet de relief sur des diapositives. Cette technique très simple ne nécessite aucun appareil photo spécialisé dans les vues tridimensionnelles: un simple appareil compact fait tout à fait l'affaire, et l'effet obtenu est à couper le souffle: une technique à essayer absolument!!!

Un peu de technique:    

Nous savons tous que notre vision du relief vient du fait que nous avons deux yeux: lorsque vous regardez un objet, chaque oeil reçoit une image différente qui dépend de sa position par rapport à l'objet; nous recevons donc deux images légerement décalées: notre cerveau fait ensuite le reste en combinant ces deux images pour nous restituer l'effet de relief.
    C'est ce principe qui va être utilisé pour nos photos: il s'agit de prendre deux photos du même sujet en décalant lateralement l'appareil de droite à gauche (ou l'inverse!). Les deux photos obtenues forment alors un "couple stéréoscopique" avec une photo "droite" et une photo "gauche".
    Pour visualiser ce couple, chaque oeil doit regarder sa photo correspondante: le mieux pour cela est d'utiliser deux loupes à diapositives accollées et de placer la photo "droite" à droite et la photo "gauche" à gauche (logique...), et alors VOUS VERREZ!

 

Passons à la pratique!    

Voici maintenant le mode opératoire complet pour réaliser très facilement des photos 3D:  

  1. Mettre un film pour diapositives dans son appareil photo. (Attention: pas un film négatif)
  2. Cadrer le sujet à photographier (bien repérer le centre de l'image) et photographier. (Ne pas choisir un sujet en mouvement rapide voir paragraphe suivant).
  3. Se déplacer alors vers la gauche ou la droite, d'une distance voisine du 1/100 éme de la distance au de l'objet centre de l'image (environ 10 m pour sujet situé à 1Km ). 
  4. Recadrer, en repositionnant le centre de l'image repéré, et déclencher la deuxième photo.
  5. Une fois le film développé, prendre 2 visionneuses à diapo: modèle simple avec une lentille et un dépoli (on en a pour 2 ou 3 Euros)
  6. Mettre chaque diapo d'un couple dans une des visionneuses. Se placer face à une bonne source lumineuse (si possible le ciel bleu).
  7. Placez simultanément les 2 visionneuses devant les yeux. Une devant chaque oeil et cherchez la superposition des images. Vous devez voir le relief. S'il ne vient pas, permutez les 2 visionneuses et recherchez la superposition. Le relief apparait alors instantanement. Il est parfois plus facile de s'appuyer contre une vitre.

Une fois que vous serez devenu "accro" de ce genre de photos (c'est obligé!...), fabriquez vous un petit support qui maintienne les deux visionneuses ensemble: c'est plus pratique pour trouver plus facilement le relief.     Ci-contre, une photo du système utilisé: on voit les deux visionneuses maintenues par un support bricolé en plastique blanc, et les couples stéréoscopiques rangés dans leur classeur.

 

Si vous ne voyez pas (ça arrive...)

  • essayez de permuter les deux diapos.
  • il se peut que vous n'ayez pas pris assez de décalage entre les deux photos...ou trop!
  • attention également à bien cadrer le sujet de la même manière (prendre un même repère au centre de chaque photo).
  • cette technique ne permet pas la photo d'objets en mouvement (marcheurs, voitures mais aussi mer et arbres agités par le vent ou nuages: attention à ne pas oublier cela!). Pour prendre des objets en mouvement, il va de soit qu'il faudra deux appareils, cadrés identiquement et déclencher au même moment...c'est possible, mais c'est plus "lourd" comme manip.

Quelques petits conseils en vrac:    

La valeur du décalage entre les deux photos est importante: elle dépend de la distance des objets que vous photographiez.
    Si l'objet est proche (à quelques mêtres), un décalage de quelques centimètres suffit. Si l'objet est éloigné (une montagne par exemple, à quelques kilomêtres) le décalage entre les deux photos devra être plus importants (de l'ordre de 10 mêtres): on fait alors de l'hyperstéréoscopie, en accentuant l'effet de relief: la où vos yeux ne révelaient qu'un paysage lointain et sans relief, vous verrez apparaître une succession de plans échelonés, donnant un peu l'impression de regarder une maquette. Il est donc possible de faire de la stéréo de sujets immenses (montagnes) en prenant un grand décalage entre les deux prises de vues, ou au contraire de faire de la macro-stéréophotographie (fleurs, insectes) en prenant un tout petit décalage.

    Il est difficile de donner une règle précise quand à l'écartement des prises de vue: on peu cependant citer la Regle du cinquantième: "La base ne doit pas dépasser le cinquantième de la distance du premier plan". Autrement dit, si le premier plan est à 1000m de distance, la valeur maxi de décalage latéral est 20m (généralement, on prend le 1/100 ème, c'est à dire 10m d'écart pour 1km de distance).

 

Exemples:    

Il est malheureusement impossible de montrer sur cet écran la qualité impressionante de réalisme que procure ce type de photos; néanmoins, voici à quoi ressemble un couple stéréoscopique: deux photos presque identiques en apparence mais qui contiennent en fait toutes les informations pour que nos yeux et notre cerveau reconstituent le relief; ci dessous, une vue du Vignemale depuis le Pic Labas:
 


Si vous savez "loucher", il est possible de fusionner ces photos à l'écran et voir le relief...

 

Anaglyphes:    

Cette méthode, certainement la plus connue et la plus simple de réalisation donne des images 3D certes, mais avec une qualité très moyenne et avec des couleurs faussées: rien à voir avec ce que donne la technique décrite ci-dessus!...    

L'image ci-contre, tirée du couple précédent ne rendra donc pas l'impression de relief "à couper le souffle" que donnent la combinaison de 2 diapos. Cependant, le mode opératoire est intéressant: il faut utiliser deux photos stéréoscopiques, réalisées comme décrit plus haut, et les scannériser. Puis pour chaque photo, on va , à l'aide d'un logiciel approprié (Paint Shop Pro par exemple) séparer les couches de couleurs RVB (Rouge-Vert-Bleu), puis refusionner les couches vert et bleu de la première photo avec la couche rouge de la deuxième photo: on obtient alors un anaglyphe, que l'on peut visualiser avec des lunettes à verres vert et rouge (ou bleu et rouge).

Recemment, un amateur de 3D, Etienne Monneret, a mis au point un superbe logiciel de réalisation d'anaglyphes: ce graticiel réalise automatiquement la fusion des deux photos et la recolorisation... à ne pas manquer!! lien vers Anabuilder   

Si vous possedez de telles lunettes, je vous propose de regarder les images suivantes (cliquer dessus pour obtenir la version grand format):

        L'observatoire du Pic du Midi de Bigorre

        La vallée de Niscle depuis Vio (Haut Aragon)

        La dalle des Sarradets (Gavarnie, refuge de la Brèche de Roland)

 

Un lien à voir - nombreuses infos: Stéréo-Club de France

 

 

<< Retour à la techoueyre