Deux bricolages faciles

L'accentueur et l'inverseur de relief

 

L'accentueur de relief ou téléstéréoscope d'HELMHOLTZ

Ce montage permet de donner une impression de relief accrue: on voit bien mieux le relief des objets même éloignés.
Cette impression de relief accrue provoque une seconde illusion d'optique: un paysage normal semble "miniature"... difficile à décrire: raison de plus pour l'essayer!

"Tel est le principe du téléstéréoscope d'HELMHOLTZ, lequel consiste à placer devant chaque oeil un dispositif constitué par deux miroirs sensiblement parallèles deux à deux, inclinés de 45° et séparés par une distance B succeptible d'être accrue dans de large limites. Les choses se passent comme si les yeux de l'observateur étaient transportés aux extrémités de la base B formée par les miroir les plus écartés."(M. Lachenaud; Construction réglage et essai des instruments optiques).

Dans le modèle que j'ai fabriqué, je n'ai construit qu'un côté, ce qui permet de régler plus facilement la superposition des images. J'ai également prévu le miroir exterieur mobile, toujours pour un meilleur réglage.
Ci-contre, un schéma du système de miroirs, vu d'en-dessus.

Ce type de téléstéréoscope a souvent été utilisé sur des jumelles militaires dont les deux objectifs pouvaient être éloignés de plusieurs dizaines de centimètres.

Ci-contre, une illustration d'un livre en espagnol sur les optiques Carl Zeiss (merci Roberto ;-), où l'on voit une version extrème du téléstéréoscope, couplé à un périscope!

 

L'inverseur de relief! ou pseudoscope    

Si vous avez déjà réalisé le montage des diapos 3D, il vous est surement arrivé d'inverser les deux diapos: on observe alors une image curieuse: les surfaces en saillie paraîtront être en creux et les surfaces en retrait se présenteront en avant: il y a effet de pseudoscopie.  

 

    Le montage ci-contre propose de réaliser un "inverseur de relief" à partir de deux prismes (comme ceux que l'on trouve dans des jumelles): il suffit de maintenir ces deux prismes entre deux morceaux de cartons en leur donnant la position comme sur la figure (figure de gauche), puis de superposer les deux images vues par chaque oeil (il faut "tatonner" un peu pour trouver le bon réglage).

Un autre montage peut être réalisé avec des miroirs, à défaut de prismes (figure ci-contre).

On voit alors un monde totalement inversé à travers cet appareil: un fond de boite vous semble être un cube, les personnes autour de vous ont un nez qui leur rentre à l'interieur de la figure, et lorsque vous avancez votre jambe droite, vous voyez celle de gauche. Un défi "interessant" (si vous avez du temps à perdre...) est d'essayer de lacer ses chaussures: je n'y suis jamais arrivé!

Bref, avec ces lunettes vous passez pour un neuneu complet, et c'est le genre d'appareil totalement inutile que j'affectionne particulièrement!  

 

<< Retour à la techoueyre