Refuges, abris et nichoirs à auxiliaires

Voici quelques expériences que nous avons réalisées chez nous dans les Hautes-Pyrénées.

L'environnement proche est constitué de lotissements pavillonnaires en bordure de champs cultivés, prés, bois et cours d'eau.
Le jardin est relativement petit mais nous l'aménageons progressivement en privilégiant la variété des essences végétales (haies naturelles, prairie fleurie, etc...).

Nous avons également proscrit totalement tout produit phytosanitaire, installé deux récupérateurs d'eau et essayé de favoriser l'installation des auxilliaires du jardin tels que insectes, oiseaux, batraciens (crapeaux acoucheurs), reptiles (couleuvres vipérines) et hérissons.

 

 


L'abri à abeilles solitaires

Les abeilles solitaires

Faisant partie du groupe des Apoidae, comprenant de nombreuses familles, elles se nourrissent toutes de pollen et nectar et remplissent donc un rôle primordial dans la pollinisation des végétaux. La plupart des abeilles sont solitaires et seules les abeilles domestiquesl (Apis Mellifera) et les Mélipones forment des colonies durables.
Les abeilles solitaires recherchent des cavités naturelles telles que trous dans le bois mort ou creusés dans le sol, anfractuosités, pour y pondre leurs oeufs. Les larves, placées dans des loges garnies de pollen doivent pouvoir ainsi se développer à l'abri des intempéries et des prédateurs.
Le type de nid décrit ici conviendra à diverses abeilles telles que les Osmies, Chalicodomes, Heriades, Megachiles, etc...

L'abri

Il est constitué d'un entourage en bois bricolé à partir de résidus de planches. Nous y avons assemblé une série de tiges de bambou d'environ 10cm de long, sciées à la scie à onglet, et de diamètres intérieurs très variés (de 3 à 10mm environ).

Nous avons protégé le bois brut en le badigeonant simplement d'huile de lin.

L'abri est fixé sur une rambarde de balcon orienté à l'Est.
Un autre abri de construction semblable a été placé sous un petit auvent orienté Sud.

 

 

Observations

Saison 2008 :

Nous avons installé ces deux abris au cours du mois de Mars 2008.
Les premiers va-et-vient d'insectes ont été constatés dès la mi-Avril 2008, surtout les jours de beau temps.

Voici une petite animation montrant le retournement d'une abeille dans sa tige :

Les abeilles viennent au nid chargées de petites boulettes de terre :

Nous les avons aussi observées immobiles dans les tiges lors des jours de pluie, avec au moins deux espèces d'abeilles différentes (non identifiées formellement):

Environ 15 jours après, nous avons eu le plaisir de constater que 22 cavités de l'abri Est (32%) et 2 de l'abri Sud (4%) étaient bouchées de terre à leur extrémité, signe que l'abeille avait terminé son travail de ponte. Ci-dessous, quelques unes des tiges bouchées sont indiquées par des flèches et une abeille est au travail dans la rangée du bas :

Nous avons refait un comptage à l'automne, après toute période de ponte, et le nombre de tiges occupées a finalement atteint 32 pour l'abri Est (47%) et 4 pour l'abri Sud (8%).

En résumé, nous pouvons dire que ces nichoirs connaissent un succès certain chez les abeilles solitaires! Le moins bon "score" du nichoir Sud peut s'expliquer par sa position abritée sous l'auvent et donc moins visible et moins ensoleillée.

Saison 2009 :

En Janvier 2009, nous avons observé que quelques cavités étaient débouchées (voir flèches ci-dessous)... des mâles sont-ils précocement sortis de leur abri ?

L'activité a repris au cours des mois suivants : d'abord sur le nichoir Sud, où plusieurs abeilles très actives ont comblé la quasi-totalité des tiges.
Puis sur le nichoir Est où nous avons observé jusqu'à 8 abeilles simultanément !

Nous avons confectionné un nouveau nichoir à tubes transparents permettant l'observation de la confection des nids et de la ponte. Son couvercle est amovible et les tubes sont découpés dans un tuyau souple de 8mm de diamètre.

Aux mois de Mars et Avril il semble d'abord avoir été occupé par des abeilles la nuit mais ça n'est que fin Avril - début Mai qu'il a été investi pour la ponte.

2 Mai 2009

Ci-contre une Osmie male.

SCOOP !!!

Les premiers oeufs ont été pondus !

On les voit très bien, couleur ivoire, posés sur le petit tas de pollen de chaque tube.

Des ébauches de parois semblent être bâties avant de remplir de pollen chaque loge suivante, sans doute pour délimiter la dimension de la loge et afin que le pollen ne se répande pas plus loin dans le tube.

Le nichoir possède 17 + 18 tubes répartis sur deux rangées. Voici les résultats des occupations au 2 Mai 2009 :

.
.
.
.
.
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
3
1
1
.
.
.
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N
N

Le nombre indique le nombre de loges fermées (avec oeufs).
Un fond jaune indique un tube en cours d'élaboration.
Un fond jaune clair indique des traces de pollen dans le tube (mais pas de construction ou une construction partielle)
Un fond marron indique un tube totalement achevé (operculé).
Un fond blanc indique un tube vide.
Le N indique l'absence de relevé (indications relevées sur une photo partielle du nichoir)

 

3 Mai 2009

Forte activité aujourd'hui, à la faveur d'une très belle journée ensoleillée. entre le matin et le soir, le premier tube est passé de 3 à 4 loges et a été operculé et le deuxième est passé de 1 à 3 loges.

Le soir, la deuxième loge du bas (inachevée) est occupée par une Osmie femelle. Une autre loge est occupée par un male (plus petit).

 

Voici les résultats des occupations au 3 Mai 2009 (fin de journée) avec un relevé plus complet que la veille :

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4
2
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Le nombre indique le nombre de loges fermées (avec oeufs).
Un fond jaune indique un tube en cours d'élaboration.
Un fond jaune clair indique des traces de pollen dans le tube (mais pas de construction ou une construction partielle)
Un fond marron indique un tube totalement achevé (operculé).
Un fond blanc indique un tube vide.

 

4 Mai 2009 :

Voici les résultats des occupations au 4 Mai 2009 (fin de journée) avec un relevé plus complet que la veille :

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4
3
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

 

5 Mai 2009 :

Voici les résultats des occupations au 5 Mai 2009 (fin de journée) avec un relevé plus complet que la veille :

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
4
4
1
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
   
   
   

 

Bibliographie

Un excellent article introductif aux abeilles solitaires, par Claire Villemant: http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i137villemant.pdf

Les Souvenirs Entomologiques de Jean-Henri Fabre, sur les Chalicodomes: http://www.e-fabre.com/e-texts/chalicodomes.htm


Le nichoir à Mésanges bleues

 

 

Les mésanges bleues

Les mésanges bleues (Parus caeruleus) sont des hôtes familiers et colorés de nos jardins. D'un poids de 9 à 12 grammes pour une envergure de 12 à 14 cm, elles se nourrissent essentiellement d'insectes et de larves, quoique ne négligeant pas les graines d'oléagineux en hiver et les bourgeons ou fleurs au printemps.


La reproduction a lieu d'Avril à Juillet, dans un nid situé dans un trou d'arbre, une anfractuosité de mur ou un nichoir. La femelle pond de 9 à 13 oeuf. L'éclosion a lieu 15 jours après la ponte, et l'envol des jeunes environ 20 jours plus tard. Les jeunes ne s'émanciperont que 4 semaines plus tard et une deuxième ponte des parents a parfois lieu.

 

L'abri

Le nichoir est un modèle fourni par la Ligue de Protection des Oiseaux car nous faisons partie du réseau des Jardins d'Oiseaux - Refuges LPO.

C'est un nichoir de type "boite aux lettres" dont le trou d'entrée est prévu pour des oiseaux de la taille des mésanges (<30mm).

Nous l'avons installé aux beaux jours de Février sur la facade Est de la maison, solidement attaché par un collier vissable au tuyau de descente de la gouttière. Il surplombe le sol d'environ 3 mètres.

 


Adulte pendant l'installation du nid.

Observations

Saison 2008 :

Un couple de mésanges bleues s'est intéréssé au nichoir à la mi-Mars.

Nous avons assisté aux va-et-vient pour la construction du nid (brindilles) et à des parades du couple aux abords.

Le 10 Mai, nous avons clairement entendu les piaulements aigus des petits à chaque arrivée des parents pour les nourrir :

Voici quelques photos en date du 21 Mai, à la veille de l'envol des petits :

 

Adulte apportant une araignée.
   
Envol d'un adulte après nourrissage.
   

Il semble que les parents soient bien occupés par leurs va-et-vient incessants, au point de ne plus avoir le temps de lisser leurs plumes.
Ici un adulte apporte un morceau de cerise.

 

C'est dans la matinée du 22 Mai que les oisillons ont quitté leur nid, trop rapidement hélas pour que l'on ait le temps d'observer la scène en détail.

   
Ci-contre le nichoir, ouvert quelques temps après l'envol des mésanges. Mousses et crins le tapissaient ... et aussi quelques cocons d'asticots vides.
 

Saison 2009 :

   

2 Mai 2009

Piii-piii-piii !!! ... les petites mésanges sont nées !

 

 
   
   
   
   
   
   
   
   

 

Bibliographie

La fiche Mésange bleue sur Oiseaux.net : http://www.oiseaux.net/oiseaux/mesange.bleue.html


Le nichoir à Rouges-queues noirs

 

 

Les Rouges-queues noirs

Les rouges-queues noirs (Phoenicurus ochruros) sont facilement reconnaissable à leur queue de couleur brique, particulièrement visible en vol. On les voit parfois s'accroupir et hocher la queue. Ils sont principalement insectivores (larves et insectes) mais aussi frugivores (automne).

Ils nidifient dans toute anfractuosité a entrée assez large. La femelle pond de 4 à 6 oeufs. L'éclosion a lieu environ 13 jours après. Les jeunes quittent le nid de 15 à 20 jours plus tard, restant généralement au sol avant leur premier vol (vers 25 à 35 jours). Les rouges-queues produisent deux couvées par saison, parfois trois.

   

 

L'abri

La façade Ouest de la maison disposait d'une bouche d'aération pour hotte aspirante située à 2,5m du sol. N'en ayant pas l'utilité, nous l'avons bouchée de l'intérieur et avons diposé un cache percé d'un large trou (40mm) agrémenté d'un petit toit et d'une planche d'envol en bois.

Nous avions également tapissé le fond de la bouche (qui fait à peu près 20cm de profondeur) de papier journal froissé et garni l'entrée de morceaux d'écorce collés.


L'adulte, se sentant observé, se perche sur le banc avant d'atteindre le nid.

   

Observations

Saison 2007 :

A la mi-Mai, nous constatons qu'un couple de rouges-queues s'intéresse à notre nichoir, et après quelques allers-retours hésitants finissent par investir le nid.

Nous les observons à mainte reprise, se postant à quelques mètres (sur le banc, sur des piquets, ...) pour y apporter les éléments constitutifs du nid (photo ci-contre).

La femelle couvait ses oeufs fin-Mai et nous avons observé l'envol de quatre petits le 27 Juin (voir photos plus bas).

 

 

 

 

 

 


L'un des 4 oisillons de 2007 hésitant avant le grand saut.

Après leur envol, les quatre oisillons ont passé une journée aux abords du nichoir, perchés sur arbustes et étendoirs et nourris par les parents.

 

Saison 2008 :

Après que nous ayons enlevé le nid de l'an passé et nettoyé le nichoir au cours de l'hiver, nous attendions avec impatience le retour de nouveaux occupants ...

Ils sont arrivés plus tôt que l'an dernier (début Avril) pour reconstituer un nouveau nid.
Début Mai, nous avons constaté que le nichoir était à nouveau bien garni; cela fait maintenant quelques jours que le couple est absent, sans doute cela correspond-il à la période nuptiale avant la ponte.

Leur absence a duré longtemps, nous l'avons attribuée à la météo exécrable de Mai et Juin (froid et pluie).

C'est en effet à partir de la mi-juin que le va-et-vient du couple a repris pour continuer de construire le nid et pondre enfin.

 

 
Construction du nid toujours en cours (21 Juin).

 

 


Nourrissage par la femelle (ci-dessus) et le male (à gauche avec un hanneton et une limace dans le bec).

 

 

Coup d'oeil rapide par l'ouverture du nid, quelques jours avant l'envol (18 Juillet).

Ils se sont envolés un matin autour du 26 Juillet ... soit avec un mois de retard par rapport à l'an dernier.

 

Saison 2009 :

 

Bibliographie

La fiche Rouge-queue noir sur Oiseaux.net : http://www.oiseaux.net/oiseaux/rougequeue.noir.html

 


Dernière modification : 5-mai-09 / Contact : isadbx-(à)-yahoo.fr (remplacer -(à)- par @)